Prendre
rendez-vous

Morton

Bunionette

De quoi s’agit-il?

La maladie de Morton ou névrome de Morton est une pathologie fréquente du pied. Elle touche 3 femmes pour 1 homme et est caractérisée par des douleurs de l’avant-pied. Sa localisation est généralement entre le 3e et le 4e orteil, mais peut parfois atteindre l’espace entre le 2e et le 3e orteil.

La sensibilité des orteils est assurée par des nerfs situés entre les métatarsiens, sous le pied. Ces nerfs intermétatarsiens sont des branches des nerfs plantaires médial et latéral. Ils se séparent au niveau des têtes métatarsiennes pour donner des branches innervant chaque orteil. Le nerf situé entre le 3e et le 4e métatarsien est la jonction directe (anastomose) du nerf plantaire latéral et médial et semble donc être moins mobile et plus facilement atteint.

Morton
  • Fig 1

    Vue plantaire. Epaississement du 4e nerf intermétatarsien.

Cette pathologie a longtemps été considérée comme une lésion pseudo-tumorale (névrome) dont l’origine était peu claire. Il semblerait, cependant, qu’il s’agisse d’une atteinte canalaire, comme dans le syndrome du tunnel carpien. En effet, le nerf court dans un espace fixe délimité par les métatarsiens de chaque côté et les 2 ligaments intermétatarsiens en profondeur et en superficie. Toute diminution de cet espace (œdème dû à une inflammation, pied étroit, etc.) entraîne une compression de son contenu, dont le nerf qui finit par souffrir chroniquement. Après un certain temps, la structure même du nerf change et s’épaissit, d’où cette notion d’affection pseudo-tumorale retrouvée lors des examens anatomopathologiques. Il convient donc de décrire cette affection comme un syndrome compressif canalaire du 3e espace et non comme un névrome.

Présentation clinique

La plainte est systématiquement une douleur sous et entre les têtes des 3e et 4e métatarsiens. Généralement, le patient décrit des brûlures électriques ou une perte de sensibilité des mêmes orteils. Lorsque le nerf est fortement épaissi, on peut ressentir le passage douloureux du nerf de chaque côté des métatarsiens (=signe de Mulder). Ce signe est augmenté par la mise en compression du pied.

Les douleurs sont clairement augmentées par le port de chaussures étroites qui augmentent la compression canalaire.

Il est très important de faire la distinction entre un vrai syndrome de Morton et des douleurs sous les têtes métatarsiennes (métatarsalgies). Ces dernières sont beaucoup plus fréquentes et souvent le diagnostic de Morton est avancé, à tord. Seul un examen clinique précis et spécifique permet de poser le diagnostic.

Généralement, l’examen est complété par une échographie ou une IRM qui permettent de déterminer la taille et la localisation exacte de la lésion.

Quand voir un spécialiste

Si vous présentez des douleurs chroniques sous les têtes métatarsiennes ou ressentez des décharges électriques dans les orteils, il convient de prévoir une consultation spécialisée.

Il est important de noter que plus la maladie évolue longtemps, plus les chances de réussite du traitement sont faibles.

Vous avez des questions ou souhaitez consulter un spécialiste?

PRENEZ RENDEZ-VOUS

cliquez ici