Prendre
rendez-vous

Hallux valgus

Hallux Valgus Genève

De quoi s’agit-il?

L’Hallux valgus, plus communément appelé « oignon », est une déformation progressive très fréquente du pied. Elle se définit par une rotation du premier métatarsien autour de sa base et du premier orteil vers le second. Ceci entraine le développement d’une voussure douloureuse sur la face interne du pied (=oignon). On imagine parfois qu’une excroissance osseuse pousse sur le bord du pied, mais il s’agit en fait de la déviation entre le métatarsien et la phalange qui crée cette bosse. Elle n’est alors que l’appui progressif de la tête métatarsienne contre la peau.

 

Pied normal vs Hallux Valgus
  • Fig 1

    Pied normal. Notez le parallélisme relatif entre les 5 métatarsiens et leur orteil respectif.

  • Fig 2

    Hallux valgus avec rotation du premier métatarsien et de l’orteil

Les origines de cette déformation sont diverses et certainement pas entièrement comprises. On note un prédominance familiale laissant entendre un caractère génétique à l’hallux valgus. Atteignant principalement les femmes (9 femmes pour 1 homme), il est habituel de retrouver cette pathologie de mères en filles.

On note dans toutes les variantes d’hallux valgus une incompétence du premier métatarsien à assurer son rôle de soutient. Une partie importante de sa stablité est liée au bon alignement des tendons du pieds et l’hallux valgus, de part sa déviation, modifie cet équilibre. Normalement, le premier métatarsien supporte deux fois plus de charge que les autres métatarsiens en position debout. Lorsqu’une instabilité se développe, il a tendance à se soulever lors de la marche ou en charge et ne reçoit alors qu’une petite partie du poid du corps. Le reste est pris en charge par les métatarsiens suivants qui ne sont pas conçus pour subir une telle charge. C’est pour cette raison que l’hallux valgus est souvent associé à des douleurs sous l’avant du pied, qui sont le signe d’une souffrance chronique des métatarsiens centraux dûe à une surchage de compensation ( voir métatarsalgies de transfert). Ceci est encore plus évident chez les patients souffrant d’une instabilité importante de la colonne interne constitutionnelle ( colonne interne instable, pied-plat hypermobile, etc.).

Présentation clinique

La plainte principale se situe généralement au niveau de la saillie osseuse sur le bord interne du pied (=pseudo-exostose). Elle entraîne un conflit dans la chaussure, en particuliers lors du port de talons hauts ou de chaussures étroites.

Comme expliqué précédemment, nombre d’hallux valgus entraînent un report de charges du premier métatarsien vers les suivants, et les douleurs sous l’avant-pied (métatarsalgies) sont souvent une plainte récurrente.

Lorsque la pathologie est avancée et la déformation progresse, le gros orteil rentre en contact avec le second ce qui, en soit, peut être source de conflit.

Quand voir un spécialiste

Bien qu’il existe des options de traitements non-chirurgicaux (modification du chaussage, etc.), l’hallux valgus est une atteinte progressive et la gêne qu’il entraîne ne fait généralement que s’accentuer avec le temps. On a longtemps dit qu’il fallait attendre que les douleurs soient intolérables pour consulter, ce qui est actuellement faux. En effet, ceci s’inscrivait dans une époque où les techniques n’étaient pas très efficaces et particulièrement douloureuses.
Cela a bien changé depuis et laisser un hallux valgus sans traitement trop longtemps peut entraîner le développement d’autres pathologies (arthrose, griffes d’orteils, etc.) ou rendre une chirurgie de correction plus compliquée.

Nous conseillons donc de consulter un spécialiste lorsque la gêne entraîne une modification de la qualité de vie ou des activités habituelles, lorsque le chaussage devient difficile ou lorsque l’on note une progression rapide de la déformation.

Vous avez des questions ou souhaitez consulter un spécialiste?

PRENEZ RENDEZ-VOUS

Cliquez ici