Prendre
rendez-vous

Instabilité de cheville

Instabilité de cheville

De quoi s’agit-il?

L’instabilité de cheville est définie par une laxité douloureuse de la cheville et résulte de traumatismes répétés des différents ligaments externes de la cheville. Le complexe externe est composé de trois ligaments qui assurent la stabilité articulaire lors des différents mouvements de la cheville et empêchent tout déplacement osseux excessif. Lors d’entorses, ils peuvent être étirés, déchirés partiellement ou complètement sectionnés.

Ligaments externes de la cheville
  • Fig 1

    Ligaments externes de la cheville.

    1. Ligament péronéo-astragalien antérieur
    2. Ligament péronéo-calcanéen
    3. Ligament péronéo-astragalien postérieur

Bien que 90% des entorses guérissent généralement spontanément, il peut arriver que les ligaments guérissent en s’allongeant et perdent alors leur fonction de stabilisateurs. Dans ce cas, certains mouvements risqués ne sont plus contraints par l’appareil ligamentaire et les entorses surviennent plus facilement, souvent lors d’activités banales comme la marche ou la descente d’escaliers. Au delà des douleurs liées à ce traumatisme, une cheville instable est à fort risque de complications lors d’entorses (fractures, lésions cartilagineuses, tendineuses, etc.) ou de développer une arthrose parfois sévère.

  • Fig 2

    Cheville normale. Ligaments sous tension

Cheville normale, ligaments sous tension
Cheville instable, ligaments détendus et incompétents
  • Fig 3

    Cheville instable, ligaments détendus et incompétents.

Présentation clinique

Le patient souffrant d’instabilité décrit en général une impression de dérobement de cheville et la sensation qu’elle ne « tient pas ». On note souvent une appréhension lors d’activités à risque. L’historique traumatique est minutieusement exploré et on retrouve toujours plusieurs épisodes d’entorses survenant de plus en plus fréquemment et généralement lors de traumatismes mineurs.

 

On cherche systématiquement d’autres causes favorisant les entorses, comme :

  • Une laxité généralisée (hyperlaxité)
  • une disbalance musculaire
  • un raccourcissement du tendon d’Achille (équin gastrocnémien)
  • une anomalie architecturale de l’arrière-pied (arrière-pied varus ou pied creux)
  • La pratique d’activités à risques (Sports de pivot, travail physique, etc.)

Il est très important de mettre en évidence d’autres lésions pouvant accompagner une instabilité comme des atteintes tendineuses ou des signes de conflit externe de cheville.

Quand voir un spécialiste

L’hyperlaxité n’est pas en soi un motif de traitement. Il est conseillé de voir un spécialiste lorsque celle-ci est accompagnée de douleurs, lors d’entorses récidivantes ou suite à un épisode d’entorse.

Il est important de comprendre qu’une entorse traitée insuffisamment augmente largement les risques de séquelles d’instabilité.

Vous avez des questions ou souhaitez consulter un spécialiste?

PRENEZ RENDEZ-VOUS

Cliquez ici