Prendre
rendez-vous

Lésions du Lisfranc

Bunionette

De quoi s’agit-il :

L’articulation de Lisfranc est en fait un ensemble d’articulations correspondant à une ligne séparant les métatarsiens et la partie moyenne du pied. Son importante stabilité est assurée par la forme des os la composant mais aussi par un important réseau ligamentaire essentiellement situé sur la partie plantaire du pied. Le plus important relie le premier cunéiforme au second métatarsien (Ligament de Lisfranc).

Lésions du Lisfranc
  • Fig 1

    ligne articulaire de Lisfranc ( en vert).

Notez le Ligament de Lisfranc, stabilisant le premier cunéiforme (C1) avec le 2e métatarsien (M2).

Les atteintes traumatiques du Lisfranc sont potentiellement graves car elles consistent généralement en une atteinte de la majorité des articulations le composant. Elles sont très régulièrement mal diagnostiquées et confondues avec une simple entorse. Les signes radiologiques sont en effet très spécifiques et non-reconnus si la pathologie n’est pas parfaitement connue par le personnel soignant. Il est important de faire la distinction entre une simple entorse du Lisfranc, définie par une élongation des ligaments du médio-pied et qui guéri spontanément, et une fracture/luxation du Lisfranc où plusieurs articulations sont déplacées et signent donc une désolidarisation entre avant- et médio-pied.  

pied normal vs Luxation traumatique du Lisfranc
  • Fig 2

    pied normal, alignement des métatarsiens avec le médio-pied

  • Fig 3

    Luxation traumatique du Lisfranc, avec incongruence entre les métatarsiens et les os du médio-pied, signant une lésion ligamentaire majeure.

Enfin, les atteintes chroniques sont généralement le résultat d’une lésion antérieure du Lisfranc, parfois plusieurs dizaines d’années auparavant, qui évoluent vers une arthrose du médio-pied, c’est à dire une usure du cartilage articulaire. Ces articulations déterminent la position des os de l’avant du pied part leurs orientation et angulation. Leur lésion peut donc entraîner une modification de l’alignement du pied et s’accompagne donc parfois de pathologies supplémentaires comme l’hallux valgus (oignon), les métatarsalgies ou le pied plat.

Présentation clinique

Lors de traumatismes aigus, on note un pied très tuméfié, douloureux qui est souvent mis à tord sur le compte d’une entorse de cheville. L’examen du bilan radiologique ou scanographique est de grande importance puisque il permettra de déterminer la gravité de la lésion, la présence de luxations ou non et l’existence de fractures concomitantes. Lorsqu’une lésion sévère du Lisfranc n’est pas diagnostiquée, on note souvent une désolidarisation progressive du médio- et de l’avant-pied, ce qui entraîne une déviation latérale douloureuse des orteils et de l’avant du pied. Généralement, lorsque cet état est atteint, le pied est très douloureux et la prise en charge chirurgicale nécessaire.

Quand voir un spécialiste

Généralement, les atteintes traumatiques du Lisfranc sont diagnostiquées aux urgences. En cas de diagnostic d’entorse du pied ou de cheville avec persistance de douleurs du médio-pied, il est important d’évoquer la possibilité d’une lésion de la ligne de Lisfranc non-diagnostiquée et effectuer le bilan radio-clinique qu’elle impose.

Vous avez des questions ou souhaitez consulter un spécialiste?

PRENEZ RENDEZ-VOUS

Cliquez ici