Prendre
rendez-vous

Pied plat

Bunionette

Le pied plat (aussi appelé pes planus, ou « flat foot » en anglais) est une déformation du pied caractérisée par un effondrement de la forme arquée du pied ainsi qu’une déviation du talon et de l’avant du pied vers l’extérieur (valgus du talon et abduction de l’avant-pied). Elle atteint près de 20% de la population dans sa forme asymptomatique et reste une importante source de consultations spécialisées.

profil pied normal
  • Fig 1

    Pied normal
    Talus, medio-pied et avant-pied alignés

  • Fig 2

    Pied Plat
    Notez l’horizontalisation du calcanéum, la bascule plantaire du talus et le désalignement des os du pied.

pied plat
Pied normal vs pied plat
  • Fig 3

    Vue postérieure. Pied normal, aligné.

  • Fig 4

    Déviation du talon vers l’extérieur (valgus du calcanéum)

Il est important de faire la distinction entre les différentes formes de pieds plats :

  • Pied plat de l’enfant. Normal jusqu’à l’âge de 6 ans, il est dû à une immaturité musculaire et ligamentaire et se corrige spontanément avec la croissance.
  • Pied plat congénital. Forme persistante du pied plat après l’enfance. Elle est en général asymptomatique et ne nécessite aucun traitement particulier.
  • Pied plat acquis (ou de l’adulte). Il s’agit de la forme pathologique de pieds plats. Elle se développe à l’âge adulte et entraîne généralement des douleurs, parfois sévères. C’est cette forme spécifique qui est habituellement traitée et doit être prise en charge médicalement.

La voûte du pied est maintenue par un ensemble de structures anatomiques. La première est l’architecture osseuse qui s’aligne normalement en forme d’arche. Les structures ligamentaires permettent de maintenir la position de ces os et de vaincre l’effet d’écrasement dû au poids du corps sur le pied. Enfin, plusieurs structure ligamentaires et musculaires participent activement à la forme du pied. La plus importante est le tendon du muscle tibial postérieur, qui s’attache sur la partie moyenne du pied et dont le but est de maintenir l’arche plantaire et l’alignement du talon. Toute atteinte de ce tendon entraîne des douleurs spécifiques sur la face interne du pied et un risque de pied plat douloureux.

Présentation clinique

Le pied plat acquis est fréquent et souvent très mal toléré. On note dans les phases précoces une simple douleur à l’insertion du tendon du tibial postérieur.

Pied plat - tendon tibial postérieur (Tendinopathie)

Atteinte du tendon tibial postérieur (Tendinopathie). Notez bien la position de son insertion douloureuse, sur la face interne et inférieure du pied.

 

Avec la progression de l’atteinte, le tendon va perdre de son efficacité et parfois même se déchirer. Dans ce cas, il ne joue plus son rôle de soutient du pied et entraîne le développement d’un pied plat devenant rapidement douloureux. De plus, on notera une bascule du talon vers l’extérieur, un effondrement de l’arche du pied et une déviation de l’avant-pied vers l’extérieur.

Quand voir un spécialiste

Le pied plat infantile est un motif de consultation fréquent en pédiatrie. Les parents sont généralement rassurés sur l’aspect naturel de cette déformation.

La forme acquise à l’âge adulte est en revanche source de douleurs et de dommages parfois définitifs qui doivent amener à consulter un spécialiste. En effet, un pied plat pathologique non traité peut entraîner des déformations sévères parfois très difficiles à prendre en charge ou irréversibles.

Le diagnostic sera posé par un examen clinique précis, un bilan radiologique et parfois une échographie ou IRM. On s’attardera à rechercher des causes favorisantes, comme une prise de poids, un diabète, des antécédents traumatiques, des malformations anatomiques (coalitions, etc.), certains traitements médicamenteux ou un mauvais chaussage.

Vous avez des questions ou souhaitez consulter un spécialiste?

PRENEZ RENDEZ-VOUS

Cliquez ici