Prendre
rendez-vous

Névrome de Morton: qu’est ce que c’est?

Apprenez à reconnaître un névrome de Morton et comment le traiter

05 décembre 2017

Morton

 » Vous avez mal au pied? Oh, vous avez surement un Morton!!! ». Voilà une phrase qu’entendent malheureusement beaucoup de patients car le syndrome de Morton, bien que fréquent, est souvent pointé à tord. Morton, métatarsalgies, fractures de stress…Leurs différences cliniques sont parfois subtiles et il est important de bien les diagnostiquer.
Intéressons-nous dans cet article au syndrome Morton, correspondant à 15% des consultations spécialisées en chirurgie du pied.

La maladie de Morton ou névrome de Morton est une pathologie fréquente du pied. Elle touche 3 femmes pour 1 homme et est caractérisée par des douleurs de l’avant-pied. Sa localisation est généralement entre les 3e et 4e orteils, mais peut parfois atteindre l’espace entre les 2e et 3e orteils.

La sensibilité des orteils est assurée par des nerfs situés entre les métatarsiens, sous le pied. Ces nerfs peuvent être irrités et s'enflammer, entraînant une gêne très importante et douloureuse avec symptômes neurologiques, comme des fourmillements ou une anesthésie des orteils. Lorsque ces symptômes sont présents, le diagnostic est confirmé facilement. Dans le cas où seule la douleur est présente, il est important de faire la distinction entre un vrai Morton, et d'autre pathologies douloureuses de l'avant-pied, comme des bursites, métatarsalgies, etc..

 

Diagnostic

L'examen clinique et l'historique sont généralement suffisants, mais on propose souvent un examen radiologique (échographie ou IRM) permettant d'affiner le diagnostic. La taille du nerf est un point important, car lorsqu'il est comprimé durant une longue période, la structure interne du nerf tend à se modifier et le nerf grossi de manière définitive, augmentant encore la compression de cette structure avec les os/ligaments voisins et précipitant des douleurs de plus en plus fortes.

 

Comment vivre avec un névrome de Morton?

La compression du pied entraine un écrasement du névrome et une augmentation des douleurs. Préférez donc des chaussures souples, larges et privilégiez les chaussures rondes plutôt que pointues. Les talons hauts sont également à limiter car ils augmentent la pression sous l'avant du pied. Choisissez donc bien vos chaussures!!!

Enfin, le port de semelles orthopédiques spécifiques peut améliorer la situation en redistribuant les charges ou en corrigeant un hyper-appui localisé. 

 

Que faire en cas d'échec?

 

Si vous avez modifié vos habitudes de chaussage, mis en place des semelles et que les douleurs ne font qu'empirer, il est conseillé de consulter votre médecin traitant ou un orthopédiste. Une fois le diagnostic confirmé, des infiltrations peuvent être effectuées et aident généralement temporairement. Pour un résultat à long terme, il faudra peut-être recourir à la chirurgie afin d'enlever complètement ce nerf malade, ou, dans les cas les plus légers,  le décomprimer.

Dans tous les cas, n'attendez pas le dernier moment pour consulter, car plus le problème est pris à temps, meilleurs seront les résultats.

Pour de plus amples informations sur le névrome de Morton ..>